Présentation de la 17ème RID

P1160963v2 web
Le samedi 24 juillet 2010, le Père Higoumène Barsanuphe a réuni dans la grande salle du Centre de Rencontres Interreligieuses Multilatérales pour la Paix des représentants du bouddhisme et de l’islam. D’autres religions étaient invitées, mais, au dernier moment, le membre de la communauté sikhe et la représentante de l’hindouisme ont été retenus à Paris.

La journée de cette 17e édition des Rencontres Interreligieuses de Doumérac (RID) a connu deux temps forts. Le matin, après l’accueil, les intervenants ont pris le temps de faire connaissance, de se concerter et de préparer la Rencontre, avant de déjeuner ensemble. L’après-midi s’est tenue la Rencontre proprement dite, ouverte à tous, au cours de laquelle les intervenants ont dialogué les uns avec les autres et avec le public. Cette Rencontre s’est déroulée autour du thème:
« Le dialogue interreligieux multilatéral pour toujours plus de démocratie ».

En effet, toutes les formes de relations interreligieuses ont une dette réelle envers la démocratie, sans laquelle elles n’auraient aucune chance d’exister, dette dont elles devraient commencer à s’acquitter en s’ouvrant autant qu’il leur est possible, en tant qu’entités religieuses, en donnant la parole aux représentants de minorités religieuses, afin de contribuer, si peu que ce soit, à l’action de la démocratie en faveur des minorités, des exclus, des discriminés. A Doumérac, les représentants des religions qui dialoguent lors des RID jouent un rôle actif dans leurs communautés, mais personne n’est représentant en tant que porte-parole.

Le Père Higoumène Barsanuphe a introduit chaque élément du thème, en le développant selon sa propre compréhension, et au fur et à mesure, il a donné la parole à tous les intervenants, en faisant un tour de table. Mais les Actes ont été rédigés en regroupant toutes les contributions, intervenant par intervenant. Ils comportent le texte des interventions des personnalités religieuses invitées, des extraits des contributions des participants reproduits sous la mention « Libres propos » et, en annexe, des articles parus dans la presse régionale.